Envoyez vos emails… aujourd'hui!

Par aujourd’hui, je n’entends pas spécifiquement le 31/03/2006, mais tout simplement le vendredi.
En effet, le vendredi demeure le jour le moins exploité pour les courriers électroniques, entrainant un nombre d’emails reçus plus restreints, augmentant ainsi le taux d’ouverture, mais également le taux de clics.
Tels sont les résultats de l’étude ‘Q4 2005 Emails Statistics’ réalisée par l’agence d’e-mail marketing eROI. Cette étude, analysant le comportement des internautes vis-à-vis des courriels sur la période des fêtes de 2005, est également marquée par une baisse flagrante des taux d’ouverture et de clics (respectivement -29% et -21%) due à deux facteurs principaux:
-L’océan d’e-mails dans lequel les internautes se retrouvent noyés en fin d’année.
-Le blocage d’emails sur des messageries telles que Gmail, Outlook ou encore Thunderbird.
De plus, pour les listes à moins de 5000 destinataires, le taux d’ouverture des de 40%, chiffre élevé en comparaison aux listes de diffusions de masse.
En somme, un étude aux résultats assez logique, confirmant qu’il vaut mieux cibler au maximum les campagnes d’e-mailing, et tenter d’adresser ces e-mails un jour peu saturé, tel que le vendredi, à fort taux d’ouverture.

Publié dans Non classé

25% des recherches en ligne se transforment en achat.

Buyer Conversion

Dans un récent rapport intitulé « Role of Search in Consumer Buying », comScore Networks annonce que 25% des chercheurs ont acheté un article en lien direct avec leur requête Ce rapport, sponsorisé par Google, est le résultat d’un sondage sur le comportement des chercheurs américains, et met en avant l’importance des moteurs de recherche dans la stratégie des entreprises, que leur coeur d’activité se situe en ligne ou hors ligne.
En effet, selon les résultats présentés par comScore, 37% des acheteurs (25% des chercheurs) ont effectué cet achat en ligne, tandis que les 63% restants ont acheté dans un magasin physique, n’utilisant le Web que pour se renseigner sur les produits. Ces chiffres sont assez conséquents et devraient motiver les entreprises ne disposant pas d’un service d’e-commerce à ne pas négliger les moteurs de recherche pour autant.
Cette enquête n’a été réalisée qu’auprès d’américains et ne représente donc pas les comportements européens, elle a par ailleurs été réalisée de novembre à décembre, afin d’analyser le comportement des 84 millions d’internautes américains à l’approche des fêtes.
Vous pouvez consulter le communiqué de presse pour accéder à des informations plus détaillées.

Publié dans Non classé

ajaxWrite… ajaxWrong?

Je parlais il y a quelque jours d’ajaxWrite, une application en ligne de traitement de texte, « en Ajax », comme l’indique le nom du service. Et bien au moment de la publication de ce billet, j’étais loin de penser qu’un débat houleux se cachait derrière ce service, ou tout du moins derrière son nom. En effet, comme l’indique Alex Russell, développeur d’applications web, sur son blog, le terme « Ajax » semblerait inapproprié (Le langage utilisé pour programmer ajaxWrite, XUL, ne respecte pas les normes de l’AJAX, selon Alex Russel et plusieurs de ses visiteurs.) Je vous laisse aller lire ce débat sur les commentaires du blog en question, mais cela nous amène tout de même à une problématique moins technique et plus d’ordre marketing: l’utilisation d’un terme « à la mode » dans l’intitulé de son service pour mieux le promouvoir… au risque de ne pas réellement respecter les standards que cela implique. Il est en effet à la mode de voir de nombreux sites être « tamponnés Web 2.0 », il devient donc tentant d’utiliser un terme comme AJAX dans le nom de son produit… bien que ce terme ne soit finalement connu que par un faible pourcentage d’internautes.

Publié dans Non classé

Vers "l'internet réalité"?

Un citoyen déjanté de mon pays d’accueil a lancé un site internet reprenant le principe de « La nouvelle star », mais surtout le nom « Google Idol », inspiré des versions anglophones de l’émissions (American Idol, Australian Idol…). Le concept est donc simplissime, mais, au lieu de mettre en avant les qualité vocale des « artistes », Ben Petro, de Brisbane, a préféré opter pour une compétition de play-back.
Le succès n’a pas tardé, avec 92 000 visiteurs la première semaine. Ce site, qui n’a aucun lien avec Google, utilise tout de même le service Google Video pour les prestations de ses candidats.
Ben Petro se rendant compte que son concept avait peut-être une durée de vie supérieure à « une saison », il a également lancé un deuxième concours, axé sur la création de Clips musicaux, toujours en play-back.
Les prestations ont beau ne pas forcément être d’une qualité excellente, elles ont le mérite de faire sourire et, pour le plus grand bien de nos oreilles, ce sont les voix de « vrais » chanteurs que nous pouvons entendre lors du visionnage des diverses prestations.
Pour votre plus grand plaisir, voici une version play-back de « Respect » par Aretha Franklin, mimée par deux néerlandaises, Pomme et Kelly, données gagnantes pour la « Première saison » de Google Idol.

Publié dans Non classé

Netvibes, ou David contre (2) Goliath

De nombreux portails « Web 2.0 » existent aujourd’hui, permettant aux utilisateurs un accès rapide et simplifié à l’information, qu’il s’agisse de fils RSS (Blogs, News, etc), de Météo, de Webmail et de nombreux autres services, leur diversité grandissant de jour en jour, mais l’un d’entre eux, Netvibes, a la « particularité » d’être français. Ce service est par ailleurs utilisé à travers le monde, Netvibes accueillant 11 millions de visiteurs venant des quatre coins du globe.
Mais l’actualité pour Netvibes, c’est surtout la levée de fonds (d’un montant non communiqué) auprès de Index Ventures. Cette levée de fonds facilitera le développement des services proposés par la société, qui doit aujourd’hui faire face à deux principaux concurrents, j’ai nommé… Google avec une page d’accueil que j’aime utiliser, principalement pour sa rapidité de chargement, et Microsoft, avec son service Live.
Au sommaire des nouveaux lancement de services, on trouve le partenariat avec Box.net, site de stockage en ligne, s’intégrant parfaitement dans l’interface de Netvibes. Reste, comme pour de nombreux services gratuits proposés sur l’Internet, le problème du modèle économique. Tariq Krim, à l’origine de Netvibes, déclare vouloir conserver un modèle basé sur la gratuité des services mais la multiplication de partenariats (Box.net rémunère Netvibes pour chaque inscription venant du portail) et l’affiliation (Google par exemple).
Je vous conseille en tout cas de l’essayer, les services proposés sont de plus en plus nombreux (Gmail, Yahoo Mail, Comptes POP, Flickr, Writely, del.icio.us, Box.net…) et l’utilisation du portail est très intuitive.

Publié dans Non classé

Amélioration de l'outil de mots clés Google

Google a mis en place quelques améliorations de son outil « AdWords Keyword », un générateur de mots clés permettant aux Search Engine Marketers de mieux définir leur campagne d’affichage AdWords.
La principale amélioration provient de l’ajout de mots clés « négatifs », permettant ainsi d’éviter l’affichage de son annonce si le requête contient l’un des mots clés proscrits.
Cela ne mettra pas fin à la fraude aux clics que j’évoquais il y a quelques jours, mais permettra tout de même de mieux cibler les destinataires des annonces.

Publié dans Non classé

ajaxWrite, ou comment éditer des *.doc en ligne

Alors que Google vient de racheter Writely, voici un nouvel éditeur de texte entièrement en Ajax, compatible MS word. Vous vous trouvez sur un ordinateur ne disposant pas de la suite Office, pas de soucis, vous pouvez maintenant rédiger des textes au format *.doc, textes que vous pourrez sauvegarder puis réutiliser sur un autre ordinateur. Pratique, ce service est surtout un exemple supplémentaire des capacités de l’Ajax et du Web 2.0. D’ailleurs, les créateurs d’ajaxWrite annoncent dès aujourd’hui le lancement de nouveaux services Web 2.0 tous les mercredi sur le site ajaxLaunch.com. Ces services seront des adaptations gratuites et dynamiques de logiciels disponibles sur le marché.
Attention tout de même, à l’heure où j’écris ces lignes, ajaxWrite se charge très lentement… attention donc à la fiabilitié de ses nouveaux services, le temps n’est pas encore venu de désinstaller tous les logiciels stockés sur les disques dur.

Publié dans Non classé

"Coffee Art"

Voici une « vidéo artistique », assez surprenante, preuve qu’il y a encore de nombreuses possibilités de développer de nouvelles formes d’art!

Publié dans Non classé

Fraude au clic

Le « Search Engine Marketing » a beau avoir le vent en poupe et être annoncé comme mode de publicité en ligne à la plus grande progression revenu d’ici 2010, il n’est pas sans défaut.
En effet, il s’avère être le mode de publicité ayant le plus fort taux de « fraude au clic », une méthode utilisée par les concurrents de certains annonceurs pour ruiner ces derniers, en cliquant de manière quasi-permanente sur la publicité dudit concurrent afin de faire exploser ses charges de publicité.
Google, au revenu annuel de 6,1 milliards de dollar principalement avec ces petits encarts publicitaires s’affichant lors des diverses recherches, a accepté de reverser 90 millions de dollars aux firmes touchées par cette fraude. Ainsi, comme le dit Danny Sullivan, de SearchEngineWatch.com, Google déclare que la fraude représente à peine 1% des clics, un chiffre semblant bien faible comparé aux différents estimations disponibles.
Il est tout de même important de noter que Google n’est pas la seule compagnie inquiétée dans cette affaire, Yahoo faisant également partie des sociétés en procès avec des annonceurs.
Source: Yahoo News/ USA Today : 10 Mars 2006

Publié dans Non classé

En France, tout le monde "online"?

Adapté d’un article du Journal du Net.
On le sait, l’utilisation d’internet par les français est en pleine croissance, mais que disent les chiffres concrètement?
C’est ce qu’analyse le Journal du Net dans un article paru aujourd’hui (basé sur des chiffres d’une étude médiamétrie).
On remarque alors que l’ensemble de l’activité Web augmente dans notre vieille France, avec plus d’un français sur deux de plus de 11 ans ayant utilisé l’internet au cours de l’année 2005 (26,1 millions contre 23,7 en 2004).
On remarque également que le rabâchage permanent des divers sites de e-Commerce (ainsi que le bouche à oreille certainement) paie et a permis d’accroître la confiance dans l’achat en ligne. De 23% d’internautes se disant confiants en 2001, nous avons aujourd’hui atteint un taux de confiance de 57%. Ce qu’il est intéressant de voir est que le taux d’achat est réellement intimement lié au taux de confiance. En effet, en 2002, si seuls 29,7% des internautes avait sauté le pas, ils sont aujourd’hui 51,2%. Peut-on alors déduire que « seule » l’absence de confiance représente un frein à l’achat en ligne? Sans doute pas, mais il est fort probable qu’il joue vraiment un rôle crucial dans la décision d’acheter en ligne, et la plupart des e-Commerçants l’ont bien compris.
Autre croissance importante cette année est celle de la vitesse de connexion. En effet, 8 foyers connectés sur 10 le sont à haut débit, la croissance de taux d’équipement en haut-débit sur la période 2004-2005 atteignant donc les +81%. Ces chiffres « justifient » l’envolée des publicités « interactives » (bandes annonces, mini-jeux), bien qu’il ne soit pas dit que ces publicités aient plus de potentiel que les annonces ciblées de type adwords, mais c’est un autre débat.
Qu’en est-il des blogs?
La « blog-attitude » en France s’est extrêmement développée en 2005, 28,6% des internautes ayant visité « au moins un blog » dans le mois précédent l’enquête.
La plupart des bloggueurs apparait comme se situant dans la tranche 11-24 ans (11-15: 35% ; 16-24: 47%), ces chiffres s’avérant « logiques », 86% des 13-24 ans s’étant connectés à l’internet en décembre 2005. Ces chiffres mènent cependant à une problématique: Comment cibler les 11-24 ans, sur les blogs ou ailleurs, cette cible étant si ardue à rendre fidèle.
L’année 2006 s’annonce très positive pour le développement de l’internet en France!

Publié dans Non classé