L'horlogerie : des marques et des stars

L’horlogerie est un corps de métier très traditionnel où la communication est peu présente, excepté pour les grandes marques qui mettent, elles, le budget en conséquence. Et j’ai remarqué que cette industrie appuye fortement sa communication sur un levier très fort et très particulier : la vedette de cinéma ou le sportif de haut niveau.
Autrement dit : La Star!

Il existe une véritable histoire d’amour/argent entre ces « ambassadeurs », comme aime à le dire la marque Longines, et ces marques de luxe.
Citons quelques exemples de marques ayant des ambassadeurs très connus :
Longines : Humphrey Bogart et Aishwarya Rai
Tag Heuer : Uma Thurman, Brad Pitt, Tiger Woods
Jaeger-leCoultre : Valentino Rossi (7 fois champion du monde en Moto GP)
Audemars Piguet : Rubens Barrichello, de nombreux golfeurs
Breitling : John Travolta (d’ailleurs, j’ai appris que Travolta avait 5000h de vol à son compteur et a le permis de piloter 8 types d’avion dont le 747 Jumbo)

Travolta

Après ce tour d’horizon des marques et de leurs stars, j’aimerais réfléchir un peu à leurs motivations respectives.
Je comprends très bien pourquoi les marques approchent les stars, cependant, j’ai du mal à penser que les stars acceptent d’être affiliées à une marque simplement pour l’argent.

J’admets que le fait d’être ambassadeur d’une marque puisse être de l’argent facile, mais je ne suis pas persuadé que Tiger Woods par exemple ait besoin de ces pubs pour arrondir ses fins de mois.

Serait-ce pour les cocktails organisés par ces entreprises? Serait-ce pour la gloire d’être tout simplement « ambassadeur » d’une organisation/entreprise?

De plus, j’ai un exemple d’une marque de bijoux fantaisie (que je ne citerai pas) qui avait pris Emmanuelle Béart et qui n’a pas pour autant augmenté son CA à l’investissement qu’elle avait fait. Béart = bad ROI!
Ce qui m’amène à la conclusion suivante (j’espère qu’elle est bonne…) : payer une star, OUI, mais il faut que la marque soit déjà très connue. Donc, payer une star pour qu’elle représente vos produits doit être le dernier maillon de la communication d’une entreprise, qui plus est, déjà reconnue du grand public!

Cela laisse donc peu d’opportunités aux PME de miser sur ce type de communication…

J’aimerais bien avoir votre avis sur ma réfléxion. Que pensez-vous de cette relation Star / Marque ?

Par Alexandre Boudier

PS : petit message perso aux marques que j’ai citées : « j’adore les montres, je suis prêt à me sacrifier et à être bêta-testeur…. à bon entendeur! » 🙂
PS2 : Merci à Clément de m’avoir ouvert son blog pour cette journée spéciale du Blog Crossing!

3 réflexions au sujet de « L'horlogerie : des marques et des stars »

  1. Merci AleX pour cet article!
    J’ai toujours trouvé cette stratégie assez "risquée" pour les marques. En effet, la star a beau être star… elle ne plait pas forcément à tout le monde, et si un client potentiel ne se reconnait pas dans la star "exploitée", alors c’est peut-être bien un client de perdu…
    Pour ce qui est de la motivation des stars en question, pour un sportif les revenus publicitaires sont bien utiles pour assurer ses arrières, les carrières dans ce milieu n’étant pas éternelles…
    Pour un acteur, c’est sans doute plus le plaisir d’être l’ambassadeur d’une marque de luxe, et pour John Travolta, Breitling colle totalement (je trouve) à son style de vie acteur/aviateur, alors c’est parfait :).

  2. Encore moins constructif (mais tellement plus "people" ^^) :

    La relève de John est assurée dans la noble profession de vendeur de montre d’aviateur, puisque le nom de son fiston n’est autre que… Jet(t?)…

Les commentaires sont fermés.