Pourquoi je suis passé de Netvibes à Google Reader

Pendant près de deux ans, je suis resté fidèle à Netvibes, car je trouvais plusieurs aspects pratiques et intéressants, (entre autres les onglets, les nombreux widgets, incluant le mail, le bloc-note, la météo, box.net)

Seulement voilà, il est arrivé un moment où je ne suivais plus (ou que trop peu) les différents flux RSS ajoutés sur Netvibes.

Et Netvibes prend alors un autre visage, beaucoup plus lourd et peu pratique pour rattraper le retard :
– Système d’onglets entraînant des clics multiples pour accéder à tous ses flux
– Nombre de « billets » conservés pour chaque flux trop limité (forçant ainsi une lecture hebdomadaire – au minimum – pour ne pas « louper » un article)
– Clic – Clic et reclic pour au final ne regarder les articles qu’en diagonal

Bref, tout cela et ma manière de consommer les flux évoluant (beaucoup moins régulière…) m’a poussé à changer de lecteur de flux pour atterrir chez Google et utiliser Google Reader… et là, c’est beaucoup plus pratique.

Pourquoi ?

Les arguments sont nombreux, et bien que je ne dirais pas que Google Reader est « mieux » que Netvibes (il ne s’agit en réalité pas du tout du même type d’outils), je pense que Google Reader est bien plus adapté à l’usage que je fais des flux RSS (et en l’occurrence de n’importe qui faisant de la veille / bloggant, etc) :

– Affichage de l’ensemble des articles des différents flux RSS en UNE SEULE PAGE, ne nécessitant qu’un scroll pour tout faire défiler. Je dois dire que c’est un point majeur dans le plaisir que j’ai à utiliser Google Reader… tous les billets sont automatiquement affichés dans leur totalité, sur une page scrollable, permettant de visionner en quelque seconde l’intégralité de l’information contenue dans un billet, d’approfondir la lecture ou passer à la suite en un mouvement de molette. Bref un gain de temps évitant
– Nombre illimité d’articles conservés par flux ! Encore un vrai plus, tant pour pouvoir se permettre de ne pas regarder son lecteur de flux pendant plusieurs jours que pour avoir un accès rapide à de l’information par le moteur de recherche.
– Tags/Recherche/Liste de suivi : Possibilité d’attribuer des tags à chaque flux et/ou article, donnant ainsi la possibilité de retrouver tout article sans aucun soucis. La liste de suivi est également intéressante, tout en faisant dérouler les billets, si je repère un article intéressant mais que je n’ai pas le temps de le lire totalement, un clic et je retrouve ce billet dans ma liste de suivi.

Voilà l’essentiel des arguments m’ayant fait basculer vers / et continuer d’utiliser Google Reader.

Cependant, je reste persuadé que Google Reader restera utile à une part très limitée des internautes, les accros de l’info suivant des dizaines/centaines/(milliers ?) de flux RSS et souhaitant privilégier cet accès à l’information aux fonctionnalités. A l’inverse, un service comme Netvibes (Webwag, iGoogle…) est beaucoup plus adapté au grand public et correspond bien mieux à un business model cohérent et répondant aux attentes des internautes (modules pour divers services, sites e-commerce…).

Bref, j’ai hâte de voir ce que donnera Ginger, la future version de Netvibes, qui s’annonce comme collant parfaitement au comportement actuel des internautes en intégrant les briques communautaires qui manquaient aujourd’hui au portail personnalisé de Tariq Krim.

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.

Une réflexion au sujet de « Pourquoi je suis passé de Netvibes à Google Reader »

  1. très intéressant, je reste sous netvibes sans trop me poser de questions, mais je vais tester ce fameux google reader.
    merci pour l’analyse 😉

Les commentaires sont fermés.