Bilan de "mon" e-commerce de Noël 2007 [3/3] – Livraison

Livraison e-Commerce Noël 2007

Achat en France où à l’étranger, s’il y a bien un élément auquel on ne peut pas couper en achetant en ligne, c’est bien la livraison…

Paiement sécurisé, sites e-commerce appartenant à des grands groupes, marques réputées, avis consommateurs accessibles en quelques clics, l’e-commerce continue de s’élever dans les airs d’année en années. Seulement voilà… l’un des freins majeurs à l’achat sur internet n’est pas directement lié à l’aspect « en ligne » de ce mode de commerce, mais plus à la livraison, soucis commun à tout système de vente par correspondance.

Points retrait Pixmania, Relais Kiala, ce n’est pas sans raison que divers services de retrait se sont développés ces dernières années.
C’est une évolution amenuisant le frein lié aux problèmes de livraison, que vous avez tous certainement déjà rencontrés… :

– Le facteur laisse un avis disant que vous étiez absent (Vous étiez pourtant là…)
– Le facteur laisse un avis car le colis est trop imposant pour votre boîte aux lettres (Direction le bureau de poste le plus proche… enfin… pas forcément, disons celui que la poste choisit pour vous)
– etc.

Les points retrait sont donc une évolution… selon la proximité avec votre lieu de livraison.
Mais il reste tout de même un soucis, lié à l’ouverture de ces espaces, généralement uniquement aux heures de bureau.
C’est alors que naquit Cityssimo 😉 , dont je vais de ce pas détailler le fonctionnement.

Cityssimo

Il s’agit d’un nouveau service proposé par la poste permettant de recevoir ses colis dans un espace sécurisé, accessible 24h/24. Ce service compterait 40 000 abonnés, pour 18 points de retrait (14 à Paris et proche banlieue, 1 dans les Yvelines, 1 à Lille, 1 à Nantes, 1 à Lyon).
Ce service étant gratuit, je me suis empressé de l’essayer et il est vrai que c’est très pratique. Pas besoin de passer voir la concierge ayant reçu le colis en son absence, ni de se déplacer le samedi matin au bureau de poste et récupérer son colis après 25 minutes d’attente, on passe quand on le souhaite, et on est prévenu par SMS + e-mail dès l’arrivée au point de retrait Cityssimo de son choix.

Seul problème… une commande Amazon qui, ayant été faite assez tardivement, peu avant Noël, semble avoir basculé automatiquement sur une livraison Chronopost. Cityssimo n’étant « compatible » qu’avec une livraison Colissimo… cela a entrainé quelques petits allez-retours à travers les Hauts de Seine…

En conclusion, ce service probablement lancé pour concurrencer les acteurs du privé sur le point d’envahir le marché est très pratique et pourrait bien devenir incontournable. Seulement voilà, si le service n’évolue pas il va devenir très difficilement utilisable, le mode d’expédition n’étant pas nécessairement spécifié et le nombre d’espaces Cityssimo encore beaucoup trop restreint (et c’est peu dire, la poste allemande disposant de 1000 points de retrait pour un service similaire).

Un accord avec les différents services postaux et (surtout) un développement fulgurant seront donc nécessaire pour permettre à ce service de rentrer dans les routines de la vente à distance.

A suivre…

Plus d’infos sur Cityssimo : Cityssimo intensifie son déploiement

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.