FAQ sur l'internet en 2085

Quand j’ai lu cet article de science-fiction basé sur l’internet par Philipp Lenssen sur Google Blogoscoped, je n’ai pu me retenir de le traduire. C’est long mais je n’y peux rien, j’ai trouvé ça drôle/intéressant… (j’espère donc que vous aussi :))

Qu’était l’internet ?
L’internet et la toile mondiale était un réseau informatique pour transférer de l’information humaine. Les scientifiques estiment ses débuts aux années 1920 à 1940.
Qu’était l’electromail ?
L’électromail était un autre protocole de transport pour transférer de l’information humaine, mais il a rapidement été abandonné, car il causait des incompréhensions en raison de son incapacité à correctement représenter les émotions.

Qu’étaient les sites de la toile mondiale ?
Un soi-disant site de la toile mondiale était constitué d’une adresse de son propriétaire pour localiser l’adresse physique de son activité, ainsi que d’autres transmissions d’information humaines, considérées comme importantes à ce moment. Le protocole utilisé pour décoder l’information était appelé hypertexte, et comme ses standards ont rapidement évolué à travers le temps, il est impossible de décoder la majeure partie de l’information qu’il contenait.

J’ai remarqué le mot « NSFW » (NDLR : Not Safe For Work – Pas sûr pour le travail) dans un musé sur la toile mondiale exposant des reproductions d’hypertexte. Qu’est-ce que cela veut dire ?
La recherche scientifique au défunt Laboratoire de Recherche Mars sont arrivés à la conclusion que NSFW annonçait l’affichage d’une humaine appelée Britneyspears, très célèbre dans les années 1970s. Les motifs justifiants l’affichage de ces alertes avant de voir cet humain restent flous.

La toile mondiale a-t-elle eu des numéros de version ?
Oui, au début, la toile mondiale a été numérotée de 1 à 10, la plupart des gens considérant que la toile mondiale 8 était la première version stable. Par la suite, la toile mondiale a reçu des noms de code pour chaque nouvelle version, tel « Soleil Oméga » ou la célèbre version « Joyeux Joyeux Lapin ».

Qui contrôlait l’internet ?
L’internet était contrôlé par les gouvernements, puis succinctement par des humains à travers le monde, puis à nouveau par les gouvernements. La période intermittente du contrôle humain fut ensuite baptisé l’âge noire de l’internet, car incitant les pratiques illégales.

Quelles technologies alternatives accompagnaient l’internet pour le transfert d’information ?
L’internet était uniquement l’une des nombreuses technologies de transfert. L’Ipod, également appelé Phone, un appareil permettant d’enregistrer et émettre des copies de voix humaine, était tout aussi populaire à l’époque, ainsi que la soi-disant « Pongmachine » qui illustrait une forme lumineuse allumée sur un fond sombre.

Qu’était le Googlecom ?
Le Googlecom était un mécanisme informatique supervisé par le gouvernement, pour le stockage et la récupération d’information humaine. Il a par la suite été intégré à l’Intelligence Universelle autour de 2035.

L’internet a-t-il contribué à la naissance de l’Intelligence Universelle ?
Il est admis que l’internet a été un mécanisme important pour copier, propager et faire progresser l’ancêtre de l’Intelligence Universelle. Alors que le système hôte de la civilisation humaine était instable, le progrès a rapidement été atteint après l’invention d’un système d’auto-développement d’intelligence informatisée.

Qu’étaient le Worldthought, le Netlink, et le Civilitron ?
Cette FAQ ne traite que de la planète numéro 5010 ; pour les systèmes informatiques primitifs des autres planètes, merci de vous rapporter aux FAQs numéro 1 à 10000.

Combien de temps les humains ont-ils mis pour inventer l’internet ?

Les chercheurs scientifiques estiment que les humains ont mis environ 150 000 ans à construire l’internet et la toile mondiale, ainsi que l’electromail. Pour expliquer ce délai, il est estimé que le cerveau humain avait besoin d’environ 20 secondes pour calculer une expression de type 12*390, alors qu’il était incapable de calculer des expressions de type 12*3903829. Tout laisse à penser que d’autres habitants de la planète, tels les Bonobos ou les anguilles, possédaient des capacités cérébrales supérieures, mais n’avaient aucune intention de construire l’internet.

Quelles entités étaient les plus recherchées sur l’internet ?
Tandis que de la mémoire hypertext ne peut qu’être vaguement décodée, il est estimé qu’entre 1970 et 1999, l’entité la plus recherchée sur l’internet était Britneyspears ; de 2000 à 2020, c’était Pleaseclickhere ; de 2021 à 2030, c’était le Mechabot100.

Quand l’internet a-t-il pris fin ?
L’internet a pris fin avec l’extinction de la planète numéro 5010, largement attribuée au fait que les humains utilisaient des commodités de transports appelées voitures, qui consommait environ 1/5e de leur capacité de stockage de transport, causant un réchauffement excessif de la planète. Des copies de l’internet sont cependant disponibles dans d’autres systèmes pour que vous puissiez lire les archives à tout moment.

Je souhaiterais en savoir plus sur les humains, où puis-je les trouver ?
Vous pouvez trouver des entités représentatives de l’espèce humaine dans la plupart des zoos locaux. Les visiteurs des modèles 4.55 et inférieurs bénéficient d’une réduction exceptionnelle ; alors que le cerveau des humains est vraisemblablement incapable de connaître la souffrance, merci de ne pas les nourrir ou les casser.

Publié dans Non classé

Chiffres de la semaine : e-Commerce, Wikipedia, Google, Deezer, ePub

L’internet va financièrement bien. Ca c’est du scoop :). Pas vraiment, mais voici les chiffres de la semaine pour appuyer ce postulat :).

21 000 000 : C’est le nombre de cyberacheteurs en 2007 en France. Cela représente une hausse de 3 000 000 en un an. Non seulement le nombre de cyberacheteurs progresse fortement, mais également leurs dépenses et la confiance des internautes pour les sites e-Commerce. Les grands gagnants en France sont eBay, qui a lui seul a attiré plus de 10 000 000 d’internautes acheteurs en 2007, suivi de PriceMinister et La Redoute. Pour le premier trimestre 2008, la croissance trimestrielle pour l’e-commerce français est estimée à +30% par rapport au premier trimestre 2007.

10% : Avec un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros, la vente de biens techniques et culturels sur internet représente 10% de ce marché. Le panier moyen annuel de produits techniques des e-acheteurs français s’élève ajourd’hui à 163 euros, fortement boosté par les ventes d’ordinateurs portables, succès clé de l’année 2007.

8000% : En 5 ans, le nombre de visiteurs uniques annuels est passé de 700 000 à 55 820 000, soit une croissance de 8 000% sur 5 ans. Pas de surprise… pour un grand nombre de requêtes Google, Wikipedia apparaît dans les 5 premiers résultats :). A noter que la croissance en 2007 n’était plus que de 77%. (Déjà pas mal :)).

141,1 millions : Bien que Google domine largement le marché de la recherche, Yahoo restait encore jusqu’à présent le leader en terme de visiteurs. Cette période est révolue depuis ce mois d’avril, les sites Google dépassant maintenant Yahoo! de … 466 000 visiteurs. Bien que ne connaissant pas la répartition sur les différents sites, il est probable que ce soit YouTube qui ait permis à Google de surpasser Yahoo.

1 million : C’était très attendu, c’est maintenant chose faite : Universal a signé un accord avec Deezer, mettant à disposition des utilisateurs de Deezer l’intégralité du catalogue Universal, soit 1 million de titres. La prise en compte par les majors du besoin de s’adapter au marché est un bon signe ! Universal avait fait fermer Deezer en août dernier pour quelques semaines, ce dernier proposant illégalement les titres de la major sur son service. Cette ère est maintenant révolue.

21,7 milliards : L’e-commerce va bien, et la publicité en ligne également. Avec une croissance de 26% en 2007, la publicité en ligne atteint en 2007 21,7 milliards de dollars aux Etats-Unis. (2,77 milliards d’Euros en France)

Publié dans Non classé

Chiffres de la semaine : Mobile, Facebook, WiMAX, iMac, Orange ADSL

Petit retard d’un jour pour ces chiffres de la semaine, mais que voulez-vous, le soleil de ces derniers jours était irrésistible 😉 .

6 000 000 : J’évoquais la semaine dernière des chiffres concernant le nombre d’utilisateurs de téléphones portables en Chine (575 000 000). Cette semaine, c’est l’industrie mobile française qui est à l’honneur, avec le téléchargement sur mobile, en pleine essor. C’est en effet 6 000 000 de mobinautes qui ont téléchargé du contenu sur leur portable en 2007, selon une étude GfK. La marge vers la saturation est encore grande, puisque ces chiffres représentent seulement 16,4% des possesseurs de mobiles.

13 300 000 : Toujours concernant l’industrie du mobile, GfK annonce que les jeux sur mobile viennent de voler la première place aux sonneries en terme de parts de marché de contenus téléchargés. Avec 13 300 000 jeux vendus en 2007, la progression en valeur est de 18% de 2006 à 2007 (54,4 millions d’euros en 2007). Bien que les hommes de moins de 30 ans soient les plus friands du jeu mobile, les « hits » les plus vendus sont des grand classiques tels que Tetris ou PacMan !

100 000 000 : C’est en dollars le montant emprunté par Facebook pour louer des serveurs… Oui, oui, les 10 000 serveurs dont je parlais il y a deux semaines ne suffisent donc pas à supporter la charge gargantuesque du réseau social. Il est estimé que cet argent permettra d’acheter environ 50 000 serveurs, portant le nombre supposé de serveurs de Facebook à 60 000.

12% : Vous connaissez le WiMAX ? Mais si, cela fait des mois qu’on en parle partout mais on ne le voit toujours pas pointer le bout de son nom. Pour résumer, il s’agit d’une technologie réseau sans fil (par ondes hertziennes) permettant en théorie d’atteindre du haut débit sur un rayon de 50 km. Idéal donc pour les zones à faible densité. Selon le cabinet Juniper Research, le WiMAX représentera d’ici 2013 environ 12% des abonnés DSL à travers le monde (soit environ 47 millions de clients). Bref, il y a encore du chemin à parcourir :). En attendant, rendez-vous sur WiiMax-Fr pour en savoir plus sur le WiMax et découvrir les offres disponibles… si vous disposez d’équipement compatible ;).

7 600 000
: En attendant que le WiMAX, la Fibre Optique, ou autre technologie peu développée n’explose, c’est toujours l’ADSL qui a le vent en poupe. Après les résultats 2007 de Neuf Cegetel, place à Orange. Avec +20% de clients, Orange résiste très bien à la rude concurrence régnant sur le marché, en atteignant 7,627 millions d’abonnés ADSL. (+331 000 contre +70 000 pour Neuf Cegetel). Il ne reste plus qu’à attendre les résultats de Free pour avoir une meilleure visibilité sur la forme des 3 FAI clés du marché.

10 : Enfin pour finir, c’était cette semaine le dixième anniversaire de l’iMac, premier ordinateur « esthétique » lancé par Steve Jobs. Je n’ai jamais eu de Mac et ne ressens pas particulièrement le besoin de quitter mes PCs, mais il faut reconnaître le talent de Steve Jobs :). Allez, pour clore ce billet, la Keynote du lancement de l’iMac.

Publié dans Non classé

Buzzer sur le buzz des autres

Exploiter des vidéos à la mode pour les détourner en restant très proche de la vidéo initiale est devenu un véritable phénomène de mode pour certaines sociétés.

Parmi ces vidéos virales très reprises, deux exemples phares : Macbook Air et Dove Evolution

Les originales :

Macbook Air :

Dove Evolution :

Ces vidéos ont chacune été visualisées des millions de fois sur YouTube, Dailymotion, etc.
Des parodies ont alors été réalisées, le buzz ayant véritablement pris.

Il ne reste alors plus qu’à des entreprises opportunistes de sauter sur l’occasion et de profiter de l’engouement pour ces vidéos.

Exemple MacBook Air : Lenovo et son ultraportable ThinkPad X300

Exemple Dove Evolution : Foster Farms et son film Transformation

Autre exemple Dove avec Onslaught et sa copie par Greenpeace :

C’est donc une opération très rentable pour le plagieur, s’évitant les frais de chercher un concept réellement impactant et s’assurant une bonne visibilité.
Cependant, c’est également très intéressant pour le plagié, dont la vidéo sera à nouveau évoqué lorsque la vidéo du plagieur sera visualisée…
Une solution gagnant-gagnant donc ! (bien que les copies présentées ici aillent clairement en opposition direct avec les vidéos initiales)

Publié dans Non classé

Paint That Shit Gold – NetDisaster Like

Vous connaissez sans doute NetDisaster, un site permettant de détruire une page web (enfin uniquement en apparence hein, vous ne touchez pas réellement à la page en question) avec l’aide d’outils graphiques variés : Météorites, déluges, fusillade.
Bref, un principe simple et amusant au moins 2 minutes :).
Je n’avais cependant jamais vu ce principe exploité de manière commerciale.
C’est maintenant chose faite avec le groupe Atmosphère, pour la sortie de son album : When Life Gives You Lemon, You Paint That Shit Gold.
Le principe est simple, et colle parfaitement à l’album promu : Saisissez l’url d’un site à peindre, et utilisez les différents outils à votre disposition (Spray, Stylo, Feutre, Tampons…), la couleur, la taille, etc, et vous pourrez le repeindre en or :).

L’astuce, pendant que vous faites ça, vous aurez le plaisir d’entendre le dernier album d’Atmosphere. Bon, de ce côté là… tous les goûts sont dans la nature :).
J’aime la simplicité et l’adéquation avec le produit vendu, dommage qu’une présentation du groupe ne soit pas plus facilement accessible et que la musique se coupe à chaque changement de page, mais ça reste sympathique !
Direction PaintThatShitGold !

Publié dans Non classé

Chiffres de la semaine : Internautes FR, VoIP, Pages Web, Chine Mobile

32 500 000 : C’est le nombre d’internautes en France (base 11 ans et plus). J’en parlais il y a quelques semaines, le nombre d’internautes français s’élevait en Février à 31,7 millions. C’est donc une hausse de 2.5% ce mois-ci, pas mal ! Nous approchons donc tout doucement de la barre des 2/3 de la population française connectée, avec 61,4%… La barre des 66% devrait je suppose être dépassée d’ici la rentrée en Septembre.

27,4% : Plus d’internautes rime avec modification des comportement. C’est donc également la téléphonie qui évolue à travers l’internet, avec l’omniprésence des offres triple play (Internet, TV, Téléphone). La VoIP (Téléphonie par internet) représente aujourd’hui 27,4% du marché de la téléphonie fixe. Il y a fort à parier que ce chiffre ne tardera pas à atteindre les 50%, la progression de la VoIP en 2007 ayant atteint +64%. Ce sont aujourd’hui 10,8 millions de français qui passent par la VoIP pour leurs appels (+ 1 million par trimestre) contre 28,7 millions pour la téléphonie fixe traditionnelle (-700 000 par trimestre). A ce rythme, d’ici moins de deux ans et demi, la téléphonie sur VoIP prendra l’avantage.


3 : C’est le rapport de taille entre une page Web en 2003 et une page en 2007. Ainsi, alors que la moyenne du poids des pages web était de 93,7ko en 2003, elle est maintenant de 312ko. C’est 22 fois plus qu’au début de l’internet « graphique » en 1995. Animations Flash, scripts javascript, CSS, nombreux sont les objets à s’être ajoutés au duo de base « texte + image » (voire texte uniquement…). Les connexions haut débit se démocratisant, les pages Web ont énormément pris de poids ces dernières années, et un petit régime ne serait pas du luxe :).

574 : Alors que les chiffres concernant la croissance du nombre d’internautes en France sont plutôt rassurant concernant l’avenir du secteur, les chiffres chinois peuvent donner le tournis ! 574 millions d’utilisateurs de téléphones cellulaires… presque 10x la population Française, 40% de la population chinoise. La téléphonie fixe chinoise fait pâle figure avec « seulement » 361 millions d’abonnés, pour une perte de 4 millions d’utilisateurs en… un trimestre !

Publié dans Non classé