Chiffres de la semaine : Mobinautes, Linkedin, Internautes, iPod, Sony

19 000 000 : Le nombre d’utilisateurs de téléphone portable commence à stagner, mais l’utilisation des la « data » pour l’internet mobile, est en pleine croissance. Ainsi, ce sont près de 19 millions de mobinautes que l’on trouve en France (selon l’ARCEP) pour des revenus pesant 18% dans l’ensemble des revenus mobiles. Les services plus « traditionnels » du mobile ne sont pour autant pas délaissés, avec plus de 12 milliards de SMS envoyés en 2008, soit une croissance de +92% en un an.

10 000 000 : On parle principalement de la croissance de Facebook, illustrant la popularité des réseaux sociaux à usage plutôt « ludique ». Cependant, les réseaux sociaux à usage professionnel ne sont pas en reste, et Linkedin en est la preuve, en fêtant ce mois-ci son 6ème anniversaire. Linkedin célèbre joyeusement cet anniversaire en franchissant les 10 millions de membres européens, soit un quart de ses membres au monde. Saluons l’ancienneté de certains français, comme Jacques, qui utilise ce réseau depuis plus de 5 ans et 6 mois pour ses recrutements.

983 000 : On aurait tendance à l’oublier, mais… nombreux sont encore les internautes abonnés à un service bas débit pour accéder au web. Bien que le nombre d’abonnés haut débit ait dépassé celui des abonnés bas débit au quatrième débit 2004 (il y avait alors 10 millions d’internautes en France), ce sont presque un million d’internautes bas débit qui persistent dans l’hexagone. Le bas débit représente aujourd’hui une part infime des revenus de l’industrie, à savoir 0,7%.

30 000$ : Dans le cadre d’une campagne de publicité pour un nouveau service d’abonnement pour MP3s illimités à transférer sur lecteurs multimédia, Microsoft se base sur le coût de remplissage d’un iPod 120Go. Ainsi, selon Microsoft, 120Go de musique correspondent à 30 000$ dépensés sur iTunes. La solution proposée par Microsoft ? Du téléchargement illimité, par abonnement, pour la modique somme de 15$ par mois. Bon, à ce prix-là, la musique ne vous appartient pas, vous ne pouvez l’écouter que tant que vous êtes inscrits.

1 000 000 000 : C’est en dollars la perte annuelle nette déclarée pour Sony. Baisse de la demande de produits électroniques, conjoncture défavorable, Yen fort, bref rien ne va plus pour Sony… Produits « de qualités » alliés à un prix élevé, une stratégie qui ne fonctionne plus pour Sony aujourd’hui. C’est d’autant plus vrai pour la PS3, console que Sony continue de vendre à perte, deux ans et demi après son lancement.

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.