Oasis ou une stratégie pas du tout internationale

Avant de commencer, il est bon de noter qu’Oasis est détenue et gérée en France par Orangina Scwheppes, mais… que ce n’est pas le cas dans le reste du monde (à l’exception de certains pays ?) où la boisson plate est détenue par « The Coca Cola Company » (depuis 1990).

Bref, vous connaissez forcément la signature d’Oasis : « Des fruits, de l’eau de source, du fun ».
La marque est (en France) fortement axée sur la naturalité, tant à travers les fruits que l’eau, mais également dans l’univers graphique entourant ces ingrédients clés.

Rendez-vous donc compte que Coca Cola a opté pour une communication totalement différente à l’étranger (en tout cas en Grande Bretagne)

En Angleterre, adieu donc les charmants fruits, à l’humour toujours plus naturel… et leur fameuse source d’eau, et bienvenue au « Rubberduckzilla », un cousin éloigné de Godzilla, qui a pour grande particularité de détester l’eau… D’où la signature de l’Oasis britannique : « For People who don’t like water ». Hum, d’ailleurs, nos voisins grands bretons utilisent une parodie de pub japonaise pour promouvoir cette boisson aux fruits… intéressant.

Ci dessous les deux pubs FR vs UK en parallèle :

Et… on ne va pas s’arrêter avec les pubs TV. Le canard en plastique géant a également un site internet. Si vous voulez jouer avec ce canard en plastique Oasis et découvrir la réalité augmentée de manière ludique avec votre webcam, rendez-vous chez Rubberduckzilla.
Un site au contenu très limité, mais avec une importance majeure donnée au héros de la campagne.

De l’autre côté du ring, retrouvez une des dernières réalisations Chewing Com (et il est vraiment très très très joli, en toute objectivité :)), où vous pourrez vivre une aventure pleine de fruits, d’eau de source et de fun, en aidant les fruits à trouver la source.

Au final, je voulais juste souligner la possibilité pour une marque comme Oasis, de vivre de manière totalement différente selon les marchés exploités. Cependant, mais c’est peut-être parce que je suis le français typique ciblé… je trouve la stratégie français plus cohérente, le nombre de boissons « pour ceux qui n’aiment pas l’eau » étant déjà… infini.

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.