Google Wave – Résultat tirage au sort

Suite à mon billet sur Google Wave, voici le résultat du tirage au sort.
Vous avez été 12 à participer, et… j’ai rajouté une deuxième invitation, il y avait donc une chance sur 6 de recevoir cette invitation Wave !
Comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessous, ce sont Antoine Grillon et Martin Tissier qui les remportent. J’espère qu’ils en feront bon usage ;).
Désolé pour les autres, mais… vous devriez bien en recevoir une un jour ou l’autre !

Publié dans Non classé

e-Pub : Golf excelle dans 40ko

J’aime beaucoup cette thématique : Les contraintes de poids dans les formats.
40ko est un poids encore fréquemment exigé par les supports. Avec les demandes croissantes pour les clients de voir des formats innovants, créatifs, jolis, etc, etc, cette contrainte peut paraître d’un autre temps, surtout avec la bande passante obtenue par tous.
Mais il faut bien faire avec !
Voici donc un excellent exemple d’un format interactif, parfaitement en phase avec le message à véhiculer, et tenant dans les fameux 40ko (rappelons quand même que les standards IAB sont depuis quelques temps déjà passés à 50ko…).
Ce Large Skyscraper (160×600) a été conçu et réalisé par Tribal DDB Australie pour le compte de Volkswagen, à l’occasion du lancement de la nouvelle Golf.

Voilà un beau grand écart entre des formats riches tels que Braquo sur YouTube/MSN présenté lundi et des formats standards, mais interactifs, tels que celui-ci.
Lecteurs depuis le flux, le format est disponible sur mon blog.

Publié dans Non classé

Y'a pas que le web [#18] : Sony Egg, Volkswagen Bin, SDF

Sony casse des oeufs pour la PS3 Slim
A Dublin, les passants ont eu quelques surprises en se promenant dans la rue, se retrouvant face à des oeufs géants.
Nombreux sont ceux qui ont été interpelés et donc jeté un oeil, mais ceux qui ont poussé la curiosité jusqu’à casser l’oeuf pour découvrir ce qui si cachait sont moins nombreux… Dommage, ils auraient pu repartir avec une PS3 Slim.
Un lien pas forcément évident avec le produit : « The game is just the start », mais une opération néanmoins impactante.

Via Culture Buzz

Volkswagen incite à l’utilisation des poubelles.
Si vous êtes déjà allé au Parc Astérix, vous avez certainement croisé une fameuse poubelle dotée de la parole
Dans une campagne suédoise, et pour vanter les mérites « écolos » de sa technologie BlueMotion, Volkswagen utilise le même principe pour inciter à utiliser les poubelles publiques. Le lien avec le produit est encore moindre que pour Sony et ses oeufs… mais le concept n’en est pas moins excellent.

Via Daily dose of ads

Abris SDF , Milkwaukee
Intégrer des hommes et des femmes en taille réelle dans des formats se fait régulièrement (Fondation abbé Pierre dans le métro parisien, Concert dans des formats e-pub), mais le message reste toujours très efficace.
Voici donc une campagne pour des abris SDF, dont vous pouvez retrouver le site internet sur Support Path Finders
Pathfinders_TaxiMast7BA7E7

Via Ads of the World

Publié dans Non classé

Google Wave : Donne invitation et premières impressions

Je viens de recevoir mon invitation à la preview Google wave et tenais donc à vous faire part de mes premières impressions. Mais vu que j’y ai gagné le droit d’offrir quelques invitations, j’en réserve une pour un lecteur de mon blog (qui sait, ça me permettra peut-être d’obtenir quelques réactions :)).

Comme vous l’avez peut-être compris, étant données les invitations à ma disposition, je faisais bien partie des 100 000 premiers inscrits, ce qui signifie que l’envoi des invitations prend réellement… beaucoup de temps à Google, donc si vous vous êtes inscrit assez tôt, qui sait, vous recevrez peut-être une invitation dans les jours qui viennent.

Avant mes impressions, je vous propose de (re)regarder cette vidéo si vous ne savez absolument pas ce qu’est Google Wave :

Place à mes premières impressions.

Une grande partie des impressions vis à vis de Google Wave jusqu’à présent me semble plutôt négatives, ou en tout cas relativement neutres.
On pourrait s’étonner de l’absence d’enthousiasme extrême de la part des testeurs, mais ces réactions sont en définitive assez logiques et ne reflètent en rien une qualité médiocre ou une absence d’utilité à cette révolution made in Google.
J’aurais donc tendance à rejoindre ce camp peu convaincus (en tout cas non émerveillés), mais ce serait mettre de côté au moins 3 facteurs essentiels à prendre en compte en testant Google Wave :

Absence de contacts

Si vous êtes quelqu’un de normal, inscrit normalement à ce « bêta test », alors vous ne recevez que 8 invitations à offrir. Donc au mieux, si vous optimisez les envois, ce sont 8 personnes avec qui vous pouvez directement échanger sur la plateforme. Mais rien ne dit que vous ayez réellement à l’instant T de besoin nécessitant d’avoir recours à un outil d’échange tel que Wave avec ces personnes.
Il vous reste donc un moyen d’utiliser Google Wave, en recherchant les « vagues » publiques, à l’aide de l’opérateur de recherche « with:public ».
Personnellement, par ce biais, j’ai déjà participé activement à deux Waves de photographes, une permettant d’échanger sur des photos HDR, l’autre pour regrouper les utilisateurs flickr.
Mais… en s’y prenant comme ça, c’est un peu comme si vous cherchiez « forum » sur Google et que vous alliez sur le premier forum venu correspondant plus ou moins à vos centres d’intérêt : vous risquez fort de n’y trouver aucun… intérêt immédiat.
Enfin… passons au deuxième point.

Wave n’est pas (uniquement) un service

L’ambition de Wave va bien au-delà du simple ‘service’/produit Google. Tout comme l’email n’est pas un service, Wave a pour vocation d’être un protocole, un nouveau mode de communication en quelque sorte.
Ce que nous voyons aujourd’hui n’est qu’une interprétation des ingénieurs/concepteurs/créatifs de chez Google de ce protocole.
En extrapolant, Twitter ne serait pas Twitter sans les services annexes (Seesmic, Tweetdeck, etc) se basant sur Twitter. Ce que nous commençons à découvrir aujourd’hui n’est qu’une infime partie du potentiel de Google Wave (autres fournisseurs, clients logiciels à installer, plugins, etc)

Wave est un socle sur lequel tout se construit
Pour être totalement honnête, à date, Wave ressemble plus à un gigantesque forum évolué, rassemblé au sein d’un même site.
Je ne suis pas sûr que ce soit réellement le but de Wave d’être un concurrent des forums, mais c’est malheureusement ce qu’on peut le plus facilement observer aujourd’hui. On se retrouve donc dans des waves à 200 participants, avec une quasi impossibilité de suivre les messages des uns et des autres, bref, c’est assez compliqué à suivre.
Mais Google Wave c’est aussi et surtout des gadgets, robots ou extensions offrant de nouvelles possibilités, adaptées aux besoins de chacun. Un site référence ces modules (déjà relativement nombreux) dont voici un extrait :
– Wikify – wikifier@appspot.com – permet de remplacer un texte sélectionné par un lien ou une description de Wikipedia.
– Hangman bot – wavehangman@appspot.com – permet de jouer au pendu (oui, ça ne sert à rien, mais montre la diversité des robots :))
– RSSybot – rssybot@appspot.com – intègre un lecteur de flux RSS.
– Rosy Etta – rosy@wavesandbox.com – traduit en temps réel dans 40 langues.
– Polly the Pollster – polly-wave@appspot.com – ajoute un sondage.
Bref, il y a aussi des outils pour insérer des pages web complètes au sein d’une wave, gérer des recherches textes, photos, amazon, etc, etc.

Mon résumé perso
Je crois en un réel potentiel de Wave. Je doute de sa capacité à « remplacer » l’e-mail, mais en tout cas les usages possibles me semblent réels et vecteurs de simplification ou optimisation de productivité.
D’après ce premier coup d’oeil, j’imagine mal des waves aux utilisateurs trop nombreux, car l’information part vite dans tous les sens, mais avec la fonction « playback » pensée par Google et permettant de revenir en arrière, la reprise d’une conversation en cours est facilitée.
Tout comme des outils de collaboration plus classiques, une Wave a besoin d’une raison d’être. On utilise pas Wave pour utiliser Wave, à l’inverse de l’e-mail avec lequel on s’envoie des textes de deux lignes, sans raison particulière. On en revient donc aux retours neutres/négatifs des tests : sans motif d’utilisation, difficile d’évaluer le potentiel et l’efficacité.
Concernant la fiabilité de l’outil, j’observe des ralentissement, mais Google, faisant de Wave un protocole, n’a pas vocation, à terme, à héberger toutes les Wave, qui seront réparties à travers de nombreux fournisseurs, pas trop de craintes à ce niveau là donc.
Pour finir ces impressions personnelles, voici la création d’une Wave et l’ajout d’une photo, je vous tiendrai au courant si elle connait un grand succès ;).

Et vous ?
Vous avez testé ? Vous en pensez quoi ?
Vous n’avez pas votre invitation ? Dites-moi quand même ce que vous en pensez a priori et l’un des commentateurs se verra attribuer une invitation (Et attention, vu le nombre massif de commentaires sur mon blog, c’est une invitation difficilement remportée :)).

Publié dans Non classé

e-Pub : Canal+ frappe fort pour Braquo

A l’occasion du lancement de la série événement Braquo sur Canal+, un plan média et des formats très cohérents ont été développés.
Ainsi, on retrouvait hier sur YouTube un format de plus en plus utilisé sur ce site : Un flash transparent se déroulant vers la gauche depuis le pavé 300×250 :

Aujourd’hui, sur MSN, à nouveau un flash transparent, beaucoup plus massif (975×600). Un petit bug en bas à droite, mais ça pourrait n’être que chez moi…
Ce qu’il y a de remarquable est l’adaptation au pixel à chacun de ces sites, nécessitant une prise en compte précise de ces emplacements au tournage.

Bref, une excellente intégration de la vidéo dans ces formats événementiels.
Pour la série, c’est ce soir sur Canal+ à 20h45.

Publié dans Non classé

Chiffres de la semaine : YouTube, Hotmail, iPhone, Insure.com

1 000 000 000 : Cela fait maintenant déjà 3 ans que YouTube a été racheté et le service de vidéos en ligne continue d’être leader, attirant chaque mois plus de visiteurs, pour un nombre de vidéos vues impressionnant. Au mois d’août, ce sont donc plus d’un milliard de vues (toutes vidéos cumulées) par jour qu’a enregistré YouTube. Aux Etats-Unis, cela représente 10 milliards de vidéos vues dans le mois. En comparaison, seules 9,4 milliards de requêtes ont été effectuées sur Google pendant la même période.

123456 : Si vous reconnaissez cette chaîne de 6 chiffres et que cela vous rappelle, dites-vous que 1) vous n’êtes pas très original et 2) vous feriez bien de changer (d’autant plus s’il s’agit là de votre mot de passe unique à travers le web…). Un manque d’originalité relevé par une étude sur la base des 10 028 comptes hotmail piratés dont vous avez peut-être entendu parler cette semaine. Sur ces 10 000 comptes, 123456 est le mot de passe le plus courant, avec 64 occurrences. Il aurait été intéressant de savoir combien de personnes avaient une date pour mot de passe, car je suppose que ce chiffre explose celui du 123456…

29% : Selon un sondage BVA / The Phone House, ce chiffre correspond à la part de primo-accédants déclarant vouloir s’offrir un iPhone plutôt que tout autre smartphone du marché. Un pourcentage ne laissant que peu de place aux concurrents d’Apple quand on sait le nombre qu’ils sont à se partager les miettes…

16 000 000 : Après 3 millions de dollars pour Toys.com (par ToysRUs) et 3 millions également pour Candy.com, c’est au tour de « Insure.com » d’être vendu pour la somme non négligeable de 16 millions de dollars. Un montant… élevé qui le devient encore plus à la vue de son coût d’acquisition d’1,6 millions de dollars en 2001…

Publié dans Non classé

Vidéos de la semaine : VTT Favelas, Sketch2Photo, Créateur Original, Samsung, Rome 3D

Du sport extrême, de la pub et un peu de techno dans ces vidéos de la semaine.

VTT dans les favelas
Red Bull est célèbre pour tous les événements « sports extrêmes » que la marque organise à travers le monde. Le 27 décembre dernier se tenait l’un de ces événements, à Rio de Janero. Il s’agit d’une descente de Favelas à VTT. Autant vous dire qu’il s’agit principalement d’escaliers…

Via Suchablog

Sketch2Photo où le montage photo automatisé
Vous cherchez à reconstituer une scène mais ne disposez ni des photos ni des compétences créatives ? Vous pourrez peut-être bientôt vous en tirer convenablement sur la base d’un simple croquis grâce à Sketch2Photo, un programme développé par des étudiants chinois de la Tsinghua University. Impressionnant.

Via Thierry Roget

Canal Plus : Créateur Original
Vous l’avez peut-être déjà vue à la TV, il s’agit de la dernière pub Canal+. Cette fois-ci, elle ne vante pas la programmation, mais les créations originales made in Canal+. Comme pour les précédentes déjà primées, celle-ci est tout simplement excellente.

Via Suchablog

Samsung Galaxy : A day in the life
Un très joli film publicitaire en un plan séquence, pour le nouveau portable Android de Samsung, le Samsung Galaxy.

Via Le Journal du Geek

Rome en 3D à base de photos
Pour finir, la rencontre entre technologie, photo et 3 dimensions avec ce logiciel développé par des chercheurs de l’université de Washington, ayant permis, sur la base de 150 000 photos issues de flickr, de reconstituer Rome en 3D.

Via Presse Citron

Publié dans Non classé

2010 : Année des interfaces homme-machine ?

Les interfaces homme-machine (IHM) correspondent à tous les moyens par lesquels nous communiquons avec les machines (ou entre nous grâce aux machines).
L’informatique a apporté de véritables révolutions en terme d’IHM, tant au niveau matériel que d’interface d’utilisation graphique (GUI) et un acteur principal est reconnu pour ses avancées révolutionnaires en termes d’IHM : Apple.
En 30 ans, Apple a apporté et/ou démocratisé des interface hommes machine telles que les interfaces à fenêtre, la souris, ou encore l’écran multitouch.
Mais ces dernières années, et principalement ces derniers mois, nous observons un véritable bouillonnement d’idées et de mises en pratiques de nouvelles interfaces hommes machine, enfin appliquées à un usage grand public.
Voici donc en quelques lignes pourquoi j’estime que 2010 pourra être marqué par une révolution des interfaces homme-machine :

Les évolutions d’outils existants

Souris
La souris a eu 30 ans l’année dernière, mais ne s’est démocratisé que dans les années 80, avec l’arrivée des systèmes Macintosh et Windows. Elle a évolué à travers les ans, s’est spécialisée, mais ces innovations sont toujours restées de l’ordre de l’optimisation de l’existant à des situations spécifiques.
Il y a bien eu les initatives de Force Dimension, avec leur souris 3D « Omega » à retour de force, lancées en 2003, mais leur usage est resté strictement professionnel.
Aujourd’hui, Microsoft présente de nouvelles souris, intégrant différentes technologies (vidéo, multitouch) au sein d’une souris sous sa forme plus ou moins traditionnelle, pour créer de nouveaux usages.
Les différentes démonstrations dans la vidéo ci-dessous laissent envisager de nouvelles expériences pour le grand public.

Multitouch
Le multitouch, technologie permettant d’exploiter de multiples points de contacts sur un écran, n’est en rien nouveau. Cependant, il reste principalement utilisé par Apple sur ses produits, qui bien que grand public, ne permettent pas un taux d’équipement très élevé.
La nouveauté, en 2010, est la gestion au coeur même du nouveau Microsoft Windows, Windows 7, du multitouch. D’aucuns critiqueront la fluidité de la démonstration ci-dessous, mais il n’en reste pas moins que l’intégration du multitouch dans un logiciel installé sur environ 90% des ordinateurs du monde est susceptible de faire évoluer les usages.

Manettes de jeu
Les manettes, à l’image des souris, sont longtemps restées très semblables, ne faisant qu’évoluer et être optimisées. Puis Nintendo est arrivée avec la Wii et sa manette Wiimote.
Mais encore une fois, ce n’était l’oeuvre qu’un acteur du secteur et… toujours avec une manette.
En 2010, Microsoft et Sony entrent sur le marché avec leurs alternatives à la Wiimote, totalement sans manette pour Microsoft.

Clavier
Ah le clavier, il est encore plus vieux que la souris (1960 environ, si on met de côté les machines à écrire), et pourtant, il a encore moins évolué qu’elle depuis sa naissance.
Ce mois-ci, un concours étudiant a récompensé une innovation utilisant uniquement le clavier pour sécuriser un accès. Vous avez beau connaître le mot de passe de quelqu’un, si le clavier ne reconnaît pas votre frappe (vitesse, temps d’appui sur les touches, pression exercée, etc), alors vous ne pourrez aller plus loin. Les tests ont été réalisés sur des mots de passe assez courts, de 8 caractères, et la réussite est restée ahurissante, 99,4% des tentatives de connexion frauduleuse échouant.

Les nouveaux usages

Interfaces Homme-Machine-Environnement

Au delà de simples interfaces homme-machine, nous sommes maintenant face à des interfaces homme-machine-environnement.
Je prendrais pour exemple deux initiative sur téléphones mobiles (Androïd/iPhone) avec d’un côté Layar et de l’autre Metro Paris, permettant tous deux, à l’aide de son téléphone, de localiser des lieux en réalité augmentée.
Là où 2008-2009 ont été marqués par des usages de la réalité augmentée soit ultra professionnels (présentations techniques par exemple), soit très gadgets (opération promo), 2010 semble bien se profiler pour des utilisations beaucoup plus utiles, en tirant partie des performances des nouveaux outils high-tech.

Il me manque certainement des tas d’exemples, mais je pense illustrer ici une part des possibilités d’innovation et de mise à disposition du grand public de ces nouvelles interfaces homme-machine en 2010.
Ah, et euh, non ce billet n’est pas sponsorisé par Microsoft :), mais force est de constater que quand Microsoft propose quelque chose en informatique, il y a déjà pas mal de chances qu’un large public puisse être exposé…

Sources :
Crave
Korben
Journal du Geek

Publié dans Non classé

Gourmet Library : Un exemple d'e-commerce

Si vous ne connaissez pas Gary Vaynerchuk, je vous conseille fortement d’aller découvrir ce personnage impressionnant de charisme et au ton direct qui lui est si particulier.
gary_vaynerchuk
Sans vouloir faire sa bio, c’est un biélorusse ayant émigré aux Etats-Unis à l’âge de 3 ans. Quelques années plus tard, il travaille dans l’entreprise familiale, un caviste, baptisé Wine Library.
Il fait exploser la croissance de ce « Nicolas » américain en créant le site internet WineLibrary.com (Wine Library est initialement basé dans le New Jersey), et plus spécialement quelques années plus tard en lançant WineLibrary.tv, un podcast de vidéos d’oenologie, avec un ton tout particulier apporté par ce phénomène qu’est Gary.
Bref, ces expériences sont un succès, il fait des conférences sur la réussite professionnelle, l’entrepreneuriat, signe un contrat de plus d’un million de dollars pour dix livres (je devrais recevoir le premier d’ici quelques semaines, l’ayant précommandé avant sa sortie (prévue dans une semaine)).
Et aujourd’hui, il table sur son expérience à travers WineLibrary.tv pour lancer une extension de WineLibrary.com, baptistée GourmetLibrary.com.
Ce site e-commerce vend du fromage, des pâtes, des huiles, bref c’est une épicerie fine en ligne.
Mais au lieu de lister simplement les produits comme pourrait le faire un site e-commerce traditionnel, Gary Vaynerchuk y apporte sa touche personnelle.
Le site en lui-même est donc très simple, très clair, allant à l’essentiel, dans la plus pure tradition e-commerce américaine. Mais la touche que Vaynerchuk apporte à ce site lui donne toute sa profondeur.
Cet élément perturbateur, c’est… une vidéo pour chaque produit vendu sur le site. Mais pas une simple vidéo commerciale, non, une vidéo de dégustation, avec pour testeurs des salariés de sa société Wine Library.
GourmetLibrary
Cela permet d’apporter de l’authenticité et de donner vie aux produits… et c’est bien ce qui manque souvent sur internet :
– De l’information sur les produits (comme l’indique justement François Ziserman)
– De l’humain, rappelant le contact qu’on peut retrouver chez son épicier (dans le cas de notre exemple)

Bref, ce site e-commerce me semble illustrer parfaitement la frontière si fine pouvant séparer un site e-commerce traditionnel et creux de son concurrent vivant et incitant réellement à l’achat.
Personnellement, en regardant quelques vidéos de Gourmet Library, je suis véritablement tenté par les produits proposés, là où sur d’autres sites d’épicerie en ligne, je m’arrêterais uniquement sur les produits que je connais en tablant sur les prix pour passer à l’achat.

Gary Vaynerchuk est certainement « over the top » comme il le dit lui-même, mais son expérience me semble très intéressante à intégrer dans ses réflexions, tant ses propos sont au final si… simples.
Et pour le plaisir, découvrez ci-dessous GaryVee vous faisant découvrir comment entraîner son palais à l’oenologie, sans boire (vous pouvez passer directement aux 5-6 dernières minutes, voire les 2 dernières minutes si vous cherchez juste à cerner le personnage) et… la non moins exotique dégustation de vin avec… des céréales !

Publié dans Non classé

Vidéos de la semaine : Baseball aveugle, Google Wave, Puma-Ferrari, Microsoft Courier, Apple Store love

Du high-tech, du sport, mais aussi… de l’amour cette semaine dans les vidéos.

Baseball Aveugle :
Je connaissais le Football pour aveugles, mais je n’avais aucune idée qu’il existait également le Baseball pour aveugles. Impressionnant de voir la détermination des joueurs et le plaisir procuré par le simple fait de réussir à toucher la balle…

Google Wave
Ces derniers jours, les geeks de la planète étaient tournés vers leur boîte mail pour recevoir la tant attendue invitation pour le nouveau service (enfin, plus exactement protocole) de Google, Google Wave. Mais qu’est-ce que Google Wave ? Pour le savoir, vous avez le choix, soit vous regardez la vidéo d’1h30 de présentation du service à Google I/O il y a quelques mois, à destination des développeurs, soit vous prenez 2 minutes de votre temps pour regarder l’une des deux vidéos suivantes, beaucoup plus… synthétique. Mais elles ne couvrent bien sûr que les bases du potentiel énorme de Google Wave.

Via LifeHacker

Via Guim

Puma-Ferrari :
Voici un partenariat original entre Puma et Ferrari, reconstituant une Formule 1 à base de vêtements.

Microsoft Courier
Je vous présentais la semaine dernière Microsoft Courier parmi les produits clés de Microsoft en 2010.
Voici une nouvelle vidéo présentant les applications possibles et l’interface de la tablette.

Via Gear Live

I fell in love at the Apple Store
Un peu d’amour pour finir avec cette vidéo de Ray WJ, célèbre pour ces podcasts traitant de vidéos « qui buzzent ». De l’amour sur air de produits Apple…

Via Journal du Geek

Publié dans Non classé