Google peut-il vraiment euthanasier Internet Explorer 6 ?


Tout le monde veut la mort d’IE 6. Les développeurs/intégrateurs, les internautes… et même certainement Internet Explorer 6 lui-même, qui a bien mérité sa retraite :).
Et pourtant, ce navigateur de Microsoft, né en 2001 et « remplacé » en 2006 par IE7, coule encore des jours heureux (ou pas) en cette année 2010…

Pourquoi ce titre d’article ? Vous l’avez peut-être déjà lu, Google a décidé d’arrêter le support d’Internet Explorer 6 pour sa suite bureautique en ligne (Google Apps), mais aussi, et ce dès le 1er mars, de YouTube.
On peut donc supposer que la vie d’Internet Explorer prendra un terme dans le courant de l’année 2010, les utilisateurs mettant progressivement à jour leur navigateur. Certains organisent d’ailleurs des funérailles en l’hommage de ce navigateur ancestral ! Vous pouvez ainsi vous rendre à Denver le 4 mars pour vous recueillir et célébrer l’euthanasie d’IE6.

Mais cette mort annoncée et quasiment promise est-elle bien certaine ?
Ce n’est pas là la première initiative pour débrancher le pacemaker et laisser IE6 s’endormir pour de bon.
Certes, c’est ici Google et ses sites parmi les plus visités au monde qui agit, mais qu’en est-il est utilisateurs d’IE6 ?

Qui d’entre vous utilise encore IE6 ? Je veux dire, qui, CHEZ LUI, utilise IE6 ?

Il faut avoir Windows XP ou antérieur (quand on sait que 271,1 millions de PC ont été vendus en 2007, plus de 300 millions en 2008 , ainsi qu’en 2009, sans compter les mises à jour sans changer d’ordinateur… ça ne laisse pas non plus la majorité de la population)

Mon avis est que la quasi totalité des IE6 encore utilisés aujourd’hui le sont donc plus que probablement sur le lieu de travail. J’ai beau travailler dans une agence web… par défaut c’est Internet Explorer 6 qui est installé (très bien pour les tests… mais malheureusement ce n’est sans doute pas l’explication de la présence de cet outil dépassé…).

Et… ça a toujours été le problème des campagnes pour tuer IE6 : Les utilisateurs IE6 ne le sont pas vraiment par choix, c’est tout simplement leur service informatique qui le leur impose…

Donc que YouTube ne supporte plus IE6… ne règlera pas le problème pour de bon. Il permettra simplement que les rares brebis égarées utilisant encore IE6 chez eux retrouvent le droit chemin en passant à un navigateur moderne, mais ça ne changera rien à la situation en entreprise, où IE6 restera là par défaut.

J’espère sincèrement me tromper…

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.

4 réflexions au sujet de « Google peut-il vraiment euthanasier Internet Explorer 6 ? »

  1. Intéressant..cela dit, quand tu vois les parts de marché qu’a pris FF ces derniers mois + chrome qui pousse de plus en plus…J’avais cru lire une news disant que FF avait passé les 50% ?

    Donc que reste-t-il a IE6 pour 2010 ? je suis bien d’accord avec toi, c’est en entreprise, par exemple dans la grande distrib’, que IE6 restera encore un moment…
    Notamment, des tas d’applis pro ayant plusieurs années ne sont pas upgradées : ça marche très bien sous IE6 avec un vieux P4, on va pas s’emm*** hehe

    Intéressant ton article en tout cas 🙂

  2. Voila un article intéressant que je partage.
    Et si l’on pousse l’analyse un peu plus loin…
    Pourquoi ces administrateurs réseau (geek par défaut) continuent d’installer IE6 sur leur parc informatique alors que c’est le navigateur qui contient le plus de failles de sécurité et, que pour leur navigation personnelle, ces informaticiens ont plutôt tendances à utiliser le dernier navigateur en date ?

  3. Hello Clement, excellent article.

    Le problème est bien là – dans les entreprises 🙂 Une statistique amusante à regarder, d’ailleurs : la fréquentation des navigateurs selon les heures de bureaux et les jours de la semaine.
    En soirée et le week-end, Internet Explorer fait régulièrement des chutes de fréquentations importantes.

    Pour répondre à la question de @Dimoh : Pourquoi Internet Explorer est-il encore autant installé dans les entreprises (y compris par ces gros geek d’administrateurs réseaux)? Sans doute une partie de la réponse tient dans le miracle des packages commerciaux et technologiques que Microsoft a vendu aux entreprises à tour de bras lorsqu’elles s’équipaient pour internet et leurs intranet … notamment avec le redoutable activeX.
    L’intégration est un argument imparable en informatique, que n’a pas manqué d’utiliser Microsoft …

    @BeeBee : « J’avais cru lire une news disant que FF avait passé les 50% ? »
    C’est le cas en Pologne, notamment, et dans certains pays de l’Est (à noter qu’en Antarctique, Mozilla atteint 100% de part de marché. Bon d’accord, ils sont pas nombreux et tous chercheurs 🙂

Les commentaires sont fermés.