Quand Trombi.com célèbre ses obsèques


Avez-vous connu Trombi.com ? Ou devrais-je plutôt dire « connaissez-vous » Trombi.com, le service étant visiblement toujours actif.
C’est un site d’une autre époque, celle où la question qui se posait n’était pas : Tu es plutôt présent sur Viadeo, Linkedin ou Facebook ? mais plutôt : Tu es sur Copains d’avant ?
Ah, Copains d’Avant… visiblement en terme d’inscrits ça ne va pas si mal de leur côté, et il est vrai que leur référencement permet de voir des résultats remonter régulièrement. Je noterais néanmoins leur passage au « tout (ou presque) payant peu de temps avant l’explosion de Facebook en France… j’imagine le déluge en terme d’usage à ce moment de l’histoire de la société…

Revenons à nos moutons… Trombi.com donc.
Il y a des chiffres qui me dépassent. Il y aurait ainsi plus de 19% de la population française inscrite sur Trombi.com . Et en octobre 2008, c’était le 83e site le plus consulté en France.
Et pourtant, alors que ces chiffres nous invitent à penser que tout le monde se retrouve joyeusement sur Trombi.com, les e-mailings envoyés par le site ne traduisent pas tout à fait les mêmes tendances.

Voici donc ce que j’ai reçu, la nuit dernière, avec les fanfares (le champagne n’aurait visiblement pas été de trop).

Outre le fait que me féliciter d’avoir atteint le nombre si prestigieux de 66 visites (à la rigueur 666, et encore) me parait… au mieux ridicule, au pire désespéré (je pense qu’il y a plus de visites chaque semaine sur mon profil Viadeo…), ces visites s’étendent non seulement sur une période indéfinie, mais… la dernière date d’il y a plus de 3 ans.

Le hasard fait de drôle de choses, mais l’été 2007 correspond exactement au début d’adoption « massive » de Facebook à travers le monde (cap des 50 millions d’inscrits atteint). De là à observer un abandon total du service, je ne m’y attendais pas réellement… mais cet e-mail me laisse y penser…

Et vous, vous retrouvez souvent d’anciens camarades sur Copains d’Avant ou Trombi ?

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.

3 réflexions au sujet de « Quand Trombi.com célèbre ses obsèques »

  1. Contrairement à Facebook, la date d’une visite est moins importante sur Trombi.com.
    Ce qui compte, c’est que le site vous permette de retrouver vos amis d’école primaire, collège et lycée, ceux qui ont compté pour vous et que vous avez perdu de vue, et qui donc par définition n’ont pas à visiter votre profil tous les jours puisque justement vous avez perdu leur amitié, ensuite libre à vous de justement renouer avec ces liens forts de l’enfance et de reprendre contacts avec vos amis.

    Ensuite, sur Facebook.com, quelle est la valeur d’une « visite » d’une personne que vous avez « ajoutée à vos amis » après l’avoir croisée une fois à une soirée, et qui depuis vous informe 10 fois par jour sur votre mur qu’elle vient de planter 3 carottes sur Farmville ?

  2. Merci André pour le commentaire.
    Quoi de mieux qu’un message du fondateur et directeur marketing pour prouver qu’une société est loin d’être « enterrée » !

    Clairement, facebook n’est pas aussi adapté que Trombi.com pour retrouver des anciens amis/camarades… mais ça ne semble empêcher personne de l’utiliser ainsi.

    Mon point tenait surtout à souligner la concurrence croissante sur ce secteur, à la fois par du social « très généraliste » comme facebook, mais également par des spécialistes plus « professionnels » comme Viadeo ou LinkedIn.

    La place pour un spécialiste des retrouvailles d’amis d’école/collège/lycée est donc plus difficile à occuper je pense, même si la pertinence du service est toujours d’actualité (les carottes Farmville ne me passionnent en effet que moyennement…)

    Bravo en tout cas pour le commentaire, comme je le disais, rien de mieux pour montrer que vous êtes bien présents et actifs.

  3. Je partage avec Clement un certain effarement de voir la popularité de trombi.com ou copainsdavant … ces succès à la française parviennent à maintenir des audiences remarquables compte tenu de la concurrence. A rapprocher du succes de certains sites sociaux nationaux (je pense à l’incroyable popularité de Hyves aux Pays Bas).
    Intéressant ce commentaire d’André Pitié. Petit question en passant (si jamais il a le temps de répondre) – quels sont les développements prévus (s’il y en a) pour trombi.com ?

Les commentaires sont fermés.