(R)Evolution – L'exception FAI française – Free


On s’en rend difficilement compte quand on ne regarde que notre nombril franco-français, mais la France est vraiment un pays à part dans le domaine de l’internet, ou plus précisément de l’offre des fournisseurs d’accès.

Le « triple-play », à savoir l’offre Internet/TV/Téléphone nous semble presque être un acquis social (non, je n’appelle pas les trolls souhaitant à la fois bénéficier de la sérénité de leur campagne sans voisin à moins de 5km, d’une connexion très haut débit, etc, etc), et pourtant il n’y a bien qu’en France qu’on peut retrouver des offres aussi complètes.

Quand Free a lancé son offre unique en 2002, c’était une première révolution.
Une connexion internet pour accéder au téléphone, à la télévision et en bonus à l’internet ? 🙂 Impensable avant le développement de Free…
L’intérêt de ce genre de révolution sur un secteur comme celui des FAI, c’est que les petits voisins sont bien obligés de se rapprocher au maximum de l’offre la plus innovante…

Oui, pendant quelques temps, des offres « low-cost » (Télé2) pouvaient cohabiter avec les plus innovants (Free), tout en offrant moins de service, mais la valeur ajouté de ces derniers est telle que la concurrence va au-delà des tarifs…

Nous voici donc 8 ans plus tard, en 2010.

Free a connu une évolution croissante, tant en terme d’inscrits que de services, mais cela ne restait malgré tout QUE ça… une « évolution ».

C’est donc assez drôle lorsque SFR avance à pas de velours et… comme s’ils sentaient approcher une offre d’un nouveau genre chez un concurrent, proposent une nouvelle offre baptisée « Neufbox Evolution ».

Ce n’est malheureusement là encore QUE ça, une évolution. Un coup de peinture, l’ajout d’un moteur un peu plus puissant, et… des INNOVATIONS présentes chez un concurrent comme Free depuis 4-5 ans… Ah, et… l’ « EVOLUTION » a un coût, pour ceux qui souhaitent stagner pas de problème, ils conservent leur offre à prix identique.

Et là… quelques semaines à peine après le lancement de l’offre SFR (qui aurait du sortir en début d’année il me semble…), Free arrive sur le devant de la scène et réitère son exploit de 2002 :
REVOLUTIONNER l’industrie en proposant une offre réellement novatrice.

Alors certes, certains reprocheront à Free de n’avoir pas mis en place un débridage pur et simple de la vitesse de connexion via le cuivre, ou encore que le matériel n’est pas de la meilleure qualité ou encore que… ou encore…, mais il n’empêche que Free propose aujourd’hui une véritable boîte de divertissement, en un seul objet.

Au-delà du « divertissement », Free reste cependant fidèle à lui-même, en adressant une partie de son offre… à travers certaines fonctionnalités qui ne parleront certainement jamais à madame Michu.

Plutôt que de vous détailler toutes les fonctionnalités, je vous laisse plutôt regarder les vidéos de présentation… les titres parlent de toute façon d’eux-mêmes 🙂 :

Ahhhhh… quand je vois ma connexion australienne, qui bien que plus rapide que ma connexion actuelle était limitée en débit… et commençait à peine à permettre de téléphoner (et ce n’est pas mieux maintenant…)…

Ce contenu a été publié dans Non classé par Clément. Mettez-le en favori avec son permalien.